phishing

Méfiez-vous des tentatives de hameçonnage

Les fraudes par hameçonnage peuvent être très bien dissimulées. Protégez-vous.

En consultant votre boîte de réception, vous tombez sur un message de votre banque qui semble authentique; il comporte le même logo et est rédigé dans le style de police de l'institution en question. Le courriel indique que votre banque doit vérifier vos renseignements bancaires en ligne, et vous demande de cliquer sur un lien et d’y entrer votre code d’utilisateur et votre mot de passe.

Même si tout semble légitime, il s’agit d’un exemple commun de hameçonnage, qui tente de vous inciter à fournir vos renseignements personnels, par exemple vos renseignements bancaires, votre numéro de carte de crédit, votre numéro d’assurance sociale ou un de vos mots de passe pour accéder à un site web, avec l’intention d’usurper votre identité pour vous voler de l’argent.

De nombreux utilisateurs d’Internet sont victimes de ce type de fraude, puisque le hameçonnage laisse croire aux destinataires qu’ils donnent l’information nécessaire à une source crédible.

Quelques conseils pour voir venir le hameçonnage :

  1. Lien contrefait : Portez attention à l'URL fournie dans le courriel. Il ne vous mènera pas vers un site officiel, même s’il semble utiliser d’une façon ou d’une autre le nom de l’entreprise. Par exemple, au lieu d’être dirigé vers le site www.rogers.com, vous serez dirigé vers le site www.rgrs100.cc.
  2. Une demande d’information personnelle : Ne répondez pas au courriel et ne cliquez sur aucun lien qui y figure, ou sur aucune fenêtre contextuelle vous demandant de fournir des renseignements personnels ou financiers. Votre banque, votre institution financière ou un service de paiement en ligne crédible (par exemple PayPal) ne vous demandera jamais de lui fournir des renseignements sensibles par courriel. En cas de doute, communiquez avec votre banque ou avec la société émettrice de votre carte de crédit.
  3. Un sentiment d’urgence : Les fraudeurs vous pousseront à leur fournir vos renseignements rapidement; plus vite vous répondez, plus vite vous vous faites prendre. Si le courriel vous demande une attention immédiate et (ou) indique que quelque chose arrivera si vous ne faites rien, alors c’est un bon indice que vous ne devez rien faire.
  4. Ça sonne faux : Certains courriels sonneront tout simplement faux – vous y trouverez même des fautes d'orthographe et de grammaire. Pour vérifier si un message est légitime, vous ne devez ni y répondre, ni utiliser les coordonnées qui y sont fournies. Communiquez plutôt avec l’entreprise directement en utilisant le numéro de téléphone qui se trouve sur son site web officiel.

Ce que vous pouvez faire :

  • Ne divulguez vos renseignements financiers qu’à des détaillants reconnus et assurez-vous de toujours vérifier les éléments indiquant que le site est sécurisé, qu’il comporte une icône représentant un petit cadenas sur la barre d’outils du navigateur ou que l'adresse commence par « https » (le « s » signifie « sécurisé »).

  • Essayez d’utiliser un compte de courriel secondaire (comme une adresse de messagerie web gratuite) plutôt que votre adresse électronique personnelle ou professionnelle principale lorsque vous vous abonnez à quelque chose en ligne. Vous pourrez ainsi mieux gérer les fraudes par hameçonnage et autres « pourriels » résultant de l’inscription à un site de jeux, de magasinage, de réseaux sociaux ou autres.

  • Acheminez les courriels de hameçonnage visant à recueillir vos renseignements à la GRC, à l’entreprise émettrice de votre carte de crédit ou à votre fournisseur de services Internet.

  • Utilisez un service de sécurité. L’installation d’un logiciel de protection contre les programmes malveillants, l’utilisation d’un pare-feu et le fait d’avoir un navigateur web doté de la fonction anti-hameçonnage peuvent permettre de profiter d’un mécanisme de défense supplémentaire. Pensez à vous procurer une protection auprès d’un fournisseur de sécurité Internet, ou peut-être que votre fournisseur de services Internet offre aussi des choix de logiciels anti-hameçonnage (par exemple, la Protection en ligne à tarification additionnelle de Rogers comprend cette option).

Sondage

Un escroc a-t-il déjà tenté de vous soutirer de l’information par hameçonnage?

  • Oui
  • Non
  • Vous n’en êtes pas certain
  • Qu’est-ce que l’hameçonnage?
Svp choisir
une réponse.

Soumettre

  • Oui

  • Non

  • Vous n’en êtes pas certain

  • Qu’est-ce que l’hameçonnage?

Partagez ces résultats